Je viens de lire un très intéressant article de Cerveau et Psycho du 31 mars sur les effets du confinement. Il explique pourquoi vivre confiné est un supplice pour le cerveau humain. Biologiquement, nous avons tous d’inscrit dans nos gènes le besoin d’explorer, découvrir, bouger. Pour nos ancêtres c’était une question de survie qu’être en mesure d’explorer de nouveaux territoires, découvrir de nouvelles ressources d’eau ou de nourriture. De sorte qu’il a été scientifiquement démontré qu’explorer notre environnement provoque la libération de dopamine, l’une des fameuses “hormones du bonheur”. Donc qui dit restriction de liberté de mouvement, confinement, dit moins de plaisir au quotidien, le développement de frustrations qui ont toutes les chances de se traduire en agressivité sur ceux qui nous entoure… Vous voyez ce dont je parle ?…

Or si la fin du confinement n’est pas pour demain, la bonne nouvelle reste que nous avons en tant qu’être humain, et à la différence des animaux, une capacité à voyager par la pensée.
En Sophrologie nous travaillons sur cette faculté avec de nombreux exercices, qui nous permettent de constater que si le corps est limité dans le temps (il ne vit que le présent) et dans l’espace, la conscience elle est illimitée.
Nous pouvons en effet explorer en pratique sophrologique des lieux, des souvenirs, des projets, des émotions, notre corps, nos capacités, nos valeurs etc… Pour nous sophrologues, le terme de « conscience » englobe les aspects cognitifs (les pensées, croyances… ), conatifs (les affects et les émotions) mais également somatiques (le corps). Le Professeur Caycédo, fondateur de la sophrologie disait d’ailleurs : “Le corps, l’esprit, la conscience et l’âme sont une seule et même chose appelée être humain, formant une unité existentielle”.
Et nous travaillons donc pour que nos explorations sophrologiques viennent s’inscrire dans notre corps en somatisant tout leur positif.

En conclusion, je vous propose d’expérimenter la sophrologie en ces temps de confinement, et c’est pourquoi j’ai décidé de mettre à votre disposition en accès libre sur YouTube une première séance pour partir à la découverte de la respiration de votre corps.